Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Des policiers, des pierres, des journalistes des manifestants…

Des policiers qui jettent des pierres du haut d’un talus sur des manifestants…

C’est quoi ce bordel ? Faut changer de métier les garçons là !

Un commissaire qui empêche un journaliste de filmer un contrôle d’identité bien tranquille, en, prétextant que le dit journaliste n’a pas le badge de l’Otan… Aller jusqu’à la fin du film il donne son matricule.

Euh, je dirais à la ministre en charge de ces : « Représentant de l’ordre » de veiller à tenir ses troupes. Vu le récent rapport d’Amnesty international , je pense qu’il serait judicieux qu’elle en fasse une priorité des priorités.

Bon, petite fille d’anarchiste et, AUSSI, petite fille de gendarme, j’ai un tempérament à respecter les règles… si je ne me bouge pas suffisamment pour les combattre. Donc, un uniforme, j’ai rien contre puisque je ne fais rien pour vivre en anarchie.

Non non...

Mais les règles doivent être respectées par tous. D’autant plus par les représentant de « l’autorité ». (Oui je suis basique je sais)

Sinon rien ne va plus m’sieur dame, on ne peut envisager de faire respecter un minimum de règles de vie commune si des personnes payées par l’état ne les respectent pas.

Les sanctions envers les dérapages de ces forces de l’ordre doivent être, d’autant plus fortes.

Pas d’excuses pas de : « Ah oui mais non ».

Pas de secrets. Pas de passe-droit.

Je dois être naïve.

mh,

 

Rapport amnesty international sur la police (et la justice) française [2009] "France. Des policiers au-dessus des lois ?"

Il est téléchargeable

Une partie de la conclusion sur un éventuel "racisme institutionnalisé" dans la justice et la police : "Amnesty International tient une nouvelle fois à attirer l’attention sur un de ses motifs de préoccupation : si les victimes de mauvais traitements et d’autres violations des droits humains sont aussi bien des hommes que des femmes et sont issues de toutes les tranches d’âge, la grande majorité des plaintes dont l’organisation a eu connaissance concernent des ressortissants étrangers ou des Français appartenant à une minorité dite « visible ». Dans plusieurs des affaires évoquées dans ce rapport, la dimension raciste est évidente. Cette tendance a aussi été constatée avec préoccupation par les organes de défense des droits humains des Nations Unies et par la CNDS, et fait craindre l’existence d’un racisme institutionnalisé au sein des organes chargés de l’application des lois en France." En voir plus là : http://lille.indymedia.org/article15862.html

Catégories : Devant mon thé, 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent

Les commentaires sont fermés.