Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

journal macronique

  • Détruire l'Etat - Journal Macronique

    Ce qui est à l’œuvre aujourd’hui c’est cela : détruire l’état. Nous faire haïr le moindre de ses représentants pour, violence, incompétence, manque de moyens ou toutes autres raisons possibles. Ainsi, il sera facile d’inventer sur les ruines, le monde privatisé numérisé que d’aucuns souhaitent. Le peuple, piloté par algorithmes, posera le sac de la société de consommation pour subir plus intimement encore une société d’hyperconsommation qui le suivra à la trace.
    Ne soyons pas surpris par l’incompétence affichée de nos élites. Ne nous demandons même plus qui consciemment ou inconsciemment elles servent. Observons les financeurs de campagnes, l’entourage et les invités des présidents et nous verrons se dessiner l’état détruit que les marionnettes aux manettes nous construisent.
    Une France est morte.
    Et nous aurions tort d’accuser les pauvres gens d’ici ou d’ailleurs de cet assassinat.

    mh,

     

    Destroy the State - Macronic Journal

    What is at work today is this: destroy the state. We hate the slightest of its representatives for, violence, incompetence, lack of means or any other possible reasons. Thus, it will be easy to invent on the ruins, the digitized privatized world that some wish. The people, driven by algorithms, will pose the bag of the consumer society to suffer even more intimately a society of hyperconsumption that will follow it.
    Let's not be surprised by the displayed incompetence of our elites. We do not even ask who consciously or unconsciously they serve. Let's look at the campaign funders, the entourage and the guests of the presidents and we will see the state of destruction that the puppets at the controls are building for us.
    A France is dead.
    And we would be wrong to accuse the poor people here or elsewhere of this assassination.

    mh,

    Catégories : Journal Macronique 1 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Ode à la "Grande Muette" - journal macronique.


    Il est troublant de constater que samedi après samedi les « casseurs » deviennent légitimes, pour une partie de la population et nombre de manifestants.
    Les pouvoirs accordés aux forces de l’ordre, leur mépris affiché de lois qui ne les arrangent pas (l’affichage de leur RIO par exemple) les lenteurs extraordinaires du traitement de leurs possibles exactions : cela écorne l’idée même d’une police au service de tous.
    Ses représentants avouent parfois une fatigue chronique qui pourrait être selon eux la cause des maladresses constatées par beaucoup sur le terrain.
    Cet aveu de faiblesse laisserait’ il place à une autre force : l’armée, vêtue depuis quelque temps d’une aura de probité auprès du président et d’une partie des français ?
    Les manifestants eux aussi ont parfois apporté plus de crédit au travail des gendarmes qu’à celui de la police.
    Pour rendre hommage à deux valeureux membres de la Grande Muette qui ont donné leur vie pour sauver 2 touristes qui, selon certains, n’en valaient pas tant que ça la peine, notre président a sorti la grosse artillerie.
    En cette période de crise jaune, il est bon de se rapprocher de sa plus grosse puissance de feu…
    L’utilisation de l’armée en matière de maintien de l’ordre a été abandonnée depuis longtemps. Espérons qu’il ne vienne pas à l’esprit de notre bon prez’ l’idée de faire appel à ses services pour réprimer de quelconques troubles populaires...
    En sommes-nous si loin ?

    mh,

     


    https://www.la-croix.com/France/Politique/methodes-police-cause-manifestations-1er-mai-2019-05-05-1201019767

    https://www.valeursactuelles.com/politique/1er-mai-face-aux-black-blocs-comment-emmanuel-macron-perdu-sa-legitimite-106551

    https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/454155338669845/

    https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/05/04/emmanuel-macron-lance-la-reorganisation-de-sa-securite_5458300_823448.html

     

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • La révolution - Journal macronique.

    La révolution jaune a rendu visible pour le commun des Français des abus qui ne l’étaient pas.
    Perpétrés sur des populations marginalisées, suburbanisées sur des « autres » qui subissaient en protestant à peine ou en embrasant des banlieues devant nos yeux ébahis, méprisants parfois. Ces abus ont finalement atteint petit à petit les « gêneurs », les syndiques, les politisés, puis les lycéens, enfin les manifestants.
    Rien n’a bougé. Les manifestants ont continué à s’élancer dans une sorte d’indifférence générale en manifestation comme à la promenade, puis tout le monde s’est tu de fatigue et de dépit.

    Alors, la révolution jaune est apparue aux carrefours. Grâce à un gilet et à une loi dite "écologique" écrite sur un coin de table; une sorte de miracle s’est produit: des retraités, des pauvres, des mères isolées, des conducteurs de diesel, des "racistes", des "cons", des "paresseux", des travailleurs, des étudiants, des "nous"… se sont retrouvés.

    Comme après une longue trêve: ils se sont reconnu  dans leur aspiration à vivre mieux, à ne plus subir, et tous ils se retrouvent dans ce qu’ils pourraient avoir en commun. Les syndicats n’y croient pas tous encore.  Ces humains si différents scellent ensemble une alliance incongrue en dehors des partis.
    Certains se réunissent sur des ronds-points, d’autres, lors de manifestations, il s’appellent entre eux « la famille ». Ils veulent tout.

    Cette fraternité brinquebalante va peut-être se briser. Pour l’instant, elle permet de tenir: samedi après samedi, ils sont là, ils résistent, ils mettent au défi les gros syndicats, ils réveillent une devise perdue de la France. Ils s’apprennent. Ils subissent aussi, ces pauvres, ces jaunes, ces peut-être « extrêmes droites », c’est « allez savoir extrême gauche », ces "rien du tout", ces “jojos”, ils demeurent la cible des bien pensants. Ils semblent à la fois être issue d’un vieux monde et entrer dans une réalité qui échappe à la mediature.
    Ils ont été éborgnés, matraqués, visés, empêchés. Cela les rend au fil des semaines plus forts, plus soudés.

    Nous y sommes.
    La révolution jaune a commencé.

    mh,

     

    Image: Buste à la chemise jaune, K. Malévitch, vers 1928-1932. Musée national de Saint-Pétersbourg, Russie

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Slogans agréés préfecture: Journal macronique

    Ce matin, un homme seul a été condamné à 8 mois de prison avec sursis,”180 heures de travail d’intérêt général, avec obligation de trouver un travail et de verser 500 euros à chacun des deux policiers qui ont porté plainte au titre du préjudice moral*” pour avoir hurlé à l’acmé d’une manifestation “suicidez-vous” en face des forces de l’ordre en armes et armures.
    Le condamné faisait partie d’une troupe lourdingue, avec pour seule protection foulards et sérum phy. avouant, en hurlant ainsi, leur impuissance à écarter de leur route les défenseurs assermentés de l’ordre dans la république.
    Croire que lesdits policiers allaient se pâmer sous l’outrage, mordre l’intérieur de leurs joues pour réprimer sanglots et malaises, c’est quand même prendre un peu les défenseurs de l’ordre pour des jonquilles.
    Las le procureur était chagrin: il a acté l’affront.
    En cette veille de premier mai, je propose de déposer en même temps que les parcours, une série de slogans normés, agréés par les autorités préfectorales ou accompagnés des peines encourues en cas de prononciation étourdie.
    Après s’être fait arracher l’œil par inadvertance (”bouyaca”) par la maréchaussée, il ne faudrait pas que les manifestants du jour se trouvent après fichage au sein de l’hôpital où ils auraient l’audace de se faire soigner, de surcroît, poursuivis pour outrage parce qu’ils auraient, entraînés par une foule inconséquente, prononcés des paroles infamantes pour la troupe…
    Manifestant ainsi dans une sérénité toute préfectorale, la FRANCE, pourrait alors DÉFILER EN PAIX !

    Spéciale dédicace à not’ bon prés’: Manu, le rassembleur............

     

    mh,

     

    https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2019/04/30/un-gilet-jaune-condamne-a-huit-mois-de-prison-avec-sursis-pour-avoir-crie-suicidez-vous-a-des-policiers_5456517_1653578.html

    Slogans récents: http://www.slogans-manifs.fr/cat/3/anti-police-crs

    https://albruxelles.wordpress.com/slogans/

     

    L'image viens de

    Catégories : Journal Macronique 1 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Γνῶθι σεαυτόν * (Gnothi seauton) - Journal Macronique

    Oh! toi qui vas là pensant que j’affûte ma lame pour écharper  du Macron !

    Détrompe-toi !

    D’autres le font mieux et ne se lassent pas de l’exercice.

    Je raconte seulement le monde où je vis avec mes mots et réduis un peu son mystère à la relecture.

    Tandis que la machine à laver tourne le linge, je joue à cache-cache avec la page blanche pour échapper à la vision cruelle, de mon  “humanité”.

    Je suis cet être assez quelconque du 21 siècle, qui se noie dans une inaptitude à agir pour le mieux d’elle-même et de son entourage.

    Cela pourrait ne pas être seulement ma faute ?

    Cela pourrait venir d’ailleurs ?

    Serais-je prédestinée à  “l’échec” ?

    À ce sentiment d’impuissance ?

    Fourmi dans la fourmilière, en file indienne comme presque tous, derrière une royale majesté et ses adjoints, avec l’impossibilité innée de faire le pas de coté, soumise à la norme et croyant bénéficier de mon libre arbitre, alors que le schéma mental de  “troupe au service de la reine” précède mon existence ?

    Tu ne seras pas “toi” tu ne pourras pas… Ou alors il faudrait que tu réalises ton génie en dépit de la grille dont tu as hérité, des maigres aptitudes que tu as développées et de l’étouffoir : ce ruissellement des nuées, dont notre président du moment est le symptôme.

     

    mh,

     

     

    *Connais-toi toi-même

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Pas mort - Journal Macronique

    - Mon doux des bois que j’aime, ousque t’a mis, les clefs alênes ?
    Je furetais dans les placards à moulures impeccablement rangés du C et T, penchée vers la dernière étagère, du côté gauche de la cheminée en marbre maronnasse.
    - mh ?
    - Les clefs alênes américaines… Je vais faire un concours de machine à coudre et il faut que je répare la Singer un peu cassée.
    - Tu oublies de fermer ta porte maintenant ?
    - AHHHHHHH AHHHHHHHHHHHHH AHHHHHHHHHHHHHHHH AHHHHHHHHHHHHHHHH AHHHHHHHHHH AHHHHHHHHH AHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!
    - Ça va ? Tu es toute pâle !
    - Mais… Mais… Mais…
    - Assied toi. Attends, je vais te servir un verre de… quelque chose…
    Tu es chez toi, tranquille, dans une robe approximativement africaine, vu de ma BM. Tu t’apprêtes à désosser avec toutes la concentration du monde une Singer dont tu ne te souviens plus si oui ou non tu as la notice technique quelque part sur ton nouveau vieux pc ou dans l’ancien neuf quand, tout à coup, il apparaît.
    - Tu vas bien ?
    J’imagine que, vu le thème de ce journal, vous imaginez que l’hologramme, en majesté, avec symboles ostentatoires et costume scintillant, de notre bon pres, vient d'apparaître dans ma salle à manger, émergeant d'une aura extra terrestre.

    Lire la suite

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Les mots magiques - Journal macronique

    Qui de notre président ou du journal que je tente sous sa gouvernance possède un pouvoir “magique” ?
    Je doute que monsieur M. ait hérité du don de guérisseur d’écrouelles de ces royaux prédécesseurs encore que, dans les cas de guérisons inexpliquées, l’hypnose, même inconsciente fait des miracles. Quant-à ce “journal macronique”, il ne semble pas receler un vocable secret qui enchante  le lecteur, à moins que les enchantés  en question ne fussent très très discrets.
    Alors je me pose cette question qui ne manquera pas de passionner les foules: pourquoi suis-je guérie ?
    Où devrais-je aborder les choses autrement pour attirer le lecteur ?
    Si écrire guérit mes maux pourquoi me lire ne guérirait pas les vôtres ? Entourée de grigri, ne portant du vert qu’avec prudence, ne passant sous aucune échelle et ayant des formules pour conjurer les sorts mauvais, il n’est pas impossible que mes “protections” soient contagieuses.

    Lire la suite

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Abrutis ? - Journal Macronique.

    pau,landes,delplanque,elvis et la vertu,abrutis,journal macronique

    "Les abrutis forment une grande famille, ils se reconnaissent sans avoir besoin de se renifler l'anus contrairement aux chiens, qui ont au moins mis en place un protocole d'évaluation."

    Frantz Delplanque: "Elvis et la vertu"

    mh, qui cite et rit.

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Comment réformer avec un peigne ? - Journal Macronique.

    - Moi, je crois que c’était voulu : on nous l’a fait choisir mignon ! Lance Eulalie.
    - Bien coiffé, aussi… Tu crois que cela faisait partie des critères ? demande Louise.
    - Quand tu vends quelque chose, il vaut mieux que l’emballage soit joli. Répond Eulalie
    - Sur l’emballage, il y avait juste écrit : « Programme  “…. Mignon, qui travaille bien à l’école…….” » Et au deuxième tour, il ne restait plus que  “ERADICATEUR DE NUISIBLES”, ajoute Janine.


    Janine, Louise, et Eulalie, se réunissent plusieurs fois par semaine dans un petit café parisien du XIVème, au coin de la rue Daguerre et de la rue Boulard.

    Lire la suite

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent