Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jorge

  • Pas mort - Journal Macronique

    - Mon doux des bois que j’aime, ousque t’a mis, les clefs alênes ?
    Je furetais dans les placards à moulures impeccablement rangés du C et T, penchée vers la dernière étagère, du côté gauche de la cheminée en marbre maronnasse.
    - mh ?
    - Les clefs alênes américaines… Je vais faire un concours de machine à coudre et il faut que je répare la Singer un peu cassée.
    - Tu oublies de fermer ta porte maintenant ?
    - AHHHHHHH AHHHHHHHHHHHHH AHHHHHHHHHHHHHHHH AHHHHHHHHHHHHHHHH AHHHHHHHHHH AHHHHHHHHH AHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!
    - Ça va ? Tu es toute pâle !
    - Mais… Mais… Mais…
    - Assied toi. Attends, je vais te servir un verre de… quelque chose…
    Tu es chez toi, tranquille, dans une robe approximativement africaine, vu de ma BM. Tu t’apprêtes à désosser avec toutes la concentration du monde une Singer dont tu ne te souviens plus si oui ou non tu as la notice technique quelque part sur ton nouveau vieux pc ou dans l’ancien neuf quand, tout à coup, il apparaît.
    - Tu vas bien ?
    J’imagine que, vu le thème de ce journal, vous imaginez que l’hologramme, en majesté, avec symboles ostentatoires et costume scintillant, de notre bon pres, vient d'apparaître dans ma salle à manger, émergeant d'une aura extra terrestre.

    Lire la suite

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Me vouloir...

    — Dis Jorge, pourquoi je ne dessinerais pas maintenant ?

    Jorge, n’a pas pris de vacances. Il hante ses anciens amis. Il partage ses humeurs et sa rage de nouvel abandonné : qu’une femme, n’importe laquelle puisse le quitter ce n’était même pas concevable de son point de vue, mais que celle qu’il avait choisie, le laisse en plan pour partir voir le monde….

    — Avant ou après la couture, mh ?

    — Et aussi, et aussi !

    — Dis-moi plutôt ce qui t’empêche de te remettre à écrire.

    — Qu’est-ce que tu veux dire ? Pourquoi tu me parles comme ça ?

    — Tu le sais très bien mh, c’est ce que tu sais le mieux faire. T’en as pas marre de rater des robes et des dessins de te contenter, même ton boulot… Tu te poses en « madame Michu » comme tu dis parce que c’est plus facile.

    — Qu’est- ce que tu sais de ce qui est le plus facile ? Pourquoi ce serait mieux d’écrire que de rater des robes ! J’espère que ce n’est pas ce que je sais le mieux faire. Ce que je sais le mieux faire c’est…  C’est m’imprégner…

    Lire la suite

    Catégories : La lettre de mh 1 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent