Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mh

  • La révolution - Journal macronique.

    La révolution jaune a rendu visible pour le commun des Français des abus qui ne l’étaient pas.
    Perpétrés sur des populations marginalisées, suburbanisées sur des « autres » qui subissaient en protestant à peine ou en embrasant des banlieues devant nos yeux ébahis, méprisants parfois. Ces abus ont finalement atteint petit à petit les « gêneurs », les syndiques, les politisés, puis les lycéens, enfin les manifestants.
    Rien n’a bougé. Les manifestants ont continué à s’élancer dans une sorte d’indifférence générale en manifestation comme à la promenade, puis tout le monde s’est tu de fatigue et de dépit.

    Alors, la révolution jaune est apparue aux carrefours. Grâce à un gilet et à une loi dite "écologique" écrite sur un coin de table; une sorte de miracle s’est produit: des retraités, des pauvres, des mères isolées, des conducteurs de diesel, des "racistes", des "cons", des "paresseux", des travailleurs, des étudiants, des "nous"… se sont retrouvés.

    Comme après une longue trêve: ils se sont reconnu  dans leur aspiration à vivre mieux, à ne plus subir, et tous ils se retrouvent dans ce qu’ils pourraient avoir en commun. Les syndicats n’y croient pas tous encore.  Ces humains si différents scellent ensemble une alliance incongrue en dehors des partis.
    Certains se réunissent sur des ronds-points, d’autres, lors de manifestations, il s’appellent entre eux « la famille ». Ils veulent tout.

    Cette fraternité brinquebalante va peut-être se briser. Pour l’instant, elle permet de tenir: samedi après samedi, ils sont là, ils résistent, ils mettent au défi les gros syndicats, ils réveillent une devise perdue de la France. Ils s’apprennent. Ils subissent aussi, ces pauvres, ces jaunes, ces peut-être « extrêmes droites », c’est « allez savoir extrême gauche », ces "rien du tout", ces “jojos”, ils demeurent la cible des bien pensants. Ils semblent à la fois être issue d’un vieux monde et entrer dans une réalité qui échappe à la mediature.
    Ils ont été éborgnés, matraqués, visés, empêchés. Cela les rend au fil des semaines plus forts, plus soudés.

    Nous y sommes.
    La révolution jaune a commencé.

    mh,

     

    Image: Buste à la chemise jaune, K. Malévitch, vers 1928-1932. Musée national de Saint-Pétersbourg, Russie

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • LA RÉVOLUTION JAUNE - Journal Macronique

    Le régime ayant subrepticement viré autoritaire, il semble que la jacquerie de ces derniers mois est à peine moins subrepticement virée révolution.
    La désinformation effarante diffusée par le gouvernement en place, la presque totalité des médias audiovisuels et ses députés au sein même de l’Assemblée nationale, nous place dans l’ère de la post-vérité chère à des régimes que nous traitions hier encore avec mépris.
    En regardant les vidéos des différents évènements prises par des liveurs journalistes autoproclamés avec raison, rendant efficacement une autre réalité visible, nous voyons des forces de l’ordre battre des hommes/femmes à terre, viser les têtes avec leur arme de guerre, utiliser plus que de raison des gaz… Comment feraient-ils cela sans en avoir reçu l’ordre ou pour le moins des contrordres précis, comme l’a fait le préfet Grimaud* en son temps.
    Des journalistes et des syndicats de journalistes, des syndicats de magistrats parlent de violences policières et judiciaires, les témoignages de ces débordements des fichages et autres joyeusetés sont relatés dans la presse. L’ONU et d’autres organes condamnent fermement ces violences, des journalistes sont convoqués à la DGSI, des plaintes en nombres sont déposées à la commission européenne.
    De quoi parle-t-on ?
    De répression
    Et
    d’une révolution jaune
    Explosant par petites touches sous nos yeux aveugles…

    mh,


    “Frapper un manifestant tombé à terre, c'est se frapper soi-même en apparaissant sous un jour qui atteint toute la fonction policière. Il est encore plus grave de frapper des manifestants après arrestation et lorsqu'ils sont conduits dans des locaux de police pour y être interrogés.”

    Lettre à la police grimaud. À lire là:
    https://sd-1.archive-host.com/membres/up/1151058893/divers/MGrimaud_lettre_29mai68.pdf

    Les “autres” journalistes, photographes et etc…
    Civicio: https://www.facebook.com/CIvicio18/
    Nnoman: https://www.facebook.com/NnoMan/
    https://www.facebook.com/taranisnews/
    https://www.facebook.com/Vecu.giletjaune/

    Plein d’autres

    Une émission du média hier:
    https://www.facebook.com/LeMediaOfficiel/?__tn__=%2Cd%2CP-R&eid=ARASY_nO3U_I4CM7tqH-OOVHAEWAmK_xP_zhlTZmG0Gonf8AUpDbiw4vswjITQ3anFLsgrnvz3BItdmh

    Et dites moi ce que vous voyez ailleurs.

    J'ai UN PEU abimé Kandinsky (Jaune rouge bleu) certes..........

     

    Catégories : Journal Macronique 1 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Sortilège - Journal macronique

    Il y a quelques années, après une rupture un peu plus extravagante que les autres, j’entrepris une psychanalyse.
    Je n’étais pas en mesure de mettre un mot aussi clair sur ce que j’entreprenais. Je n’étais plus en mesure d’entendre les conseils et les recommandations de mes meilleures amies. Je tombais dans tous les pièges et me cognait à tous les murs. J’avais le besoin urgent de parler à… un professionnel.
    Je choisis dans l’annuaire de dans mon quartier la première psychiatre de la liste — il fallait que ce soit une femme — pressentant que si elle était formée à guérir les maladies mentales, elle pourrait venir à bout de mon gros malaise post-rupture...

    Lire la suite

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Conforme - Journal Macronique

    Je me lève, je m’active, je marche…
    Bloquée
    En zone “dangereuse”.
    Si je conçois la chance que j’ai à pouvoir le penser, je ne peux m’empêcher de le ressentir.
    Je me sens conforme: assignée à une case.
    Je ne dépasse ni à droite ni à gauche.
    Dans ce monde qui bouge, je reste, en gros, là où mon histoire m’a placée; Là où je ne risque surtout  pas  d’être “mieux”.
    Tenue de tous côtés :: mère de , femme de, fille de, employée de. Ces “situations” me contiennent. Elles contribuent à me modeler.

    Lire la suite

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Pas mort - Journal Macronique

    - Mon doux des bois que j’aime, ousque t’a mis, les clefs alênes ?
    Je furetais dans les placards à moulures impeccablement rangés du C et T, penchée vers la dernière étagère, du côté gauche de la cheminée en marbre maronnasse.
    - mh ?
    - Les clefs alênes américaines… Je vais faire un concours de machine à coudre et il faut que je répare la Singer un peu cassée.
    - Tu oublies de fermer ta porte maintenant ?
    - AHHHHHHH AHHHHHHHHHHHHH AHHHHHHHHHHHHHHHH AHHHHHHHHHHHHHHHH AHHHHHHHHHH AHHHHHHHHH AHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!
    - Ça va ? Tu es toute pâle !
    - Mais… Mais… Mais…
    - Assied toi. Attends, je vais te servir un verre de… quelque chose…
    Tu es chez toi, tranquille, dans une robe approximativement africaine, vu de ma BM. Tu t’apprêtes à désosser avec toutes la concentration du monde une Singer dont tu ne te souviens plus si oui ou non tu as la notice technique quelque part sur ton nouveau vieux pc ou dans l’ancien neuf quand, tout à coup, il apparaît.
    - Tu vas bien ?
    J’imagine que, vu le thème de ce journal, vous imaginez que l’hologramme, en majesté, avec symboles ostentatoires et costume scintillant, de notre bon pres, vient d'apparaître dans ma salle à manger, émergeant d'une aura extra terrestre.

    Lire la suite

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Le club des grands-mères atterrées - Journal Macronique


    Point presse à l'issue du Conseil des ministres par elysee

    (Janine, Louise et Euripide)
    - Il a parlé de sa grand-mère !
    - Qui ça ?
    - Le porte-parole de l’Élysée
    - Pourquoi ?
    - Mais non il a parlé de grammaire, GRAMMAIRE !
    - Janine, pourquoi tu dis qu’il a parlé de sa grand-mère ?
    - Je l’ai vu sur BFMTV.
    - Vous ne comprenez rien: il a dit grammaire avec l’accent du sud alors tous les parisiens qui étaient là ont compris « grand-mère » !
    - Tu ne devrais pas t’énerver Louise, tu vas faire monter ta tension. Il porte quoi lui déjà à L’Élysée ?
    - LA parole.

    Lire la suite

    Catégories : Journal Macronique 2 commentaires Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Le journal Macronique fait le buzz !!! - Journal Macronique

    Ne sablons pas le champagne tout de suite: c’est un buzz  géographiquement très limité, un “buzz” d’entreprise…
    Petite.
    Il est probable même, qu’il soit l’émanation des problèmes psychiatriques dont l’auteur (e) de ce journal semble affecté. La seule certitude est qu’il résulte d’une interruption momentanée de mes programmes neuronaux*.
    J’y ai au moins gagné quelques lecteurs.

    Lire la suite

    Catégories : Journal Macronique 2 commentaires Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Les "tout neufs" et l'être suprême -Journal Macronique

    Depuis l’investiture de monsieur “notre chef ”, l’agenda de l’Élysée n’est plus à jour.
    Ils nous font tout un baragouin sur le numérique et personne n’est fichu de mettre à jour l’agenda en ligne ???
    L’explication doit être ailleurs: depuis dimanche, notre nouvel “être suprême” réfléchit et le délégué à l’agenda sur la sellette, n’ose pas le déranger pour lui demander le programme; Il tremble, lui-aussi, à l’idée d’être remplacé, par un “tout neuf”.

    mh,

    http://www.elysee.fr/Agenda/index/1/agenda-de-m-le-president-de-la-republique-du-lundi-15-mai-au-dimanche-21-mai-2017

     

    Catégories : Journal Macronique 1 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Le sacre du printemps - Journal Macronique

    L'agenda de l'Elysée (ma deuxième maison par la pensée ces jours-çi) est revenu !

    "dim 14 Mai 2017 10h00 Passation de pouvoir et cérémonie d'investiture"

    Il a fait que ça de la journée ?

    On pourrait peut-être arrêter avec ses conneries grandiloquentes ?

    Ils prennent un verre entre potes, s'échangent les clefs et c'est plié.

    J'ai entraperçu Bernadette et son tailleur bleu sur les sites d'infos et tout un tas de mecs en costumes, entourés par des militaires.

    Pendant le temps qu'ils se félicitaient d'être là, j'ai joué avec ma poulette, rangés le meuble à chaussures, me suis demandée pourquoi mon c et t semblait contrarié, et fait tourner une machine.

    En comparaison la journée de Madame et monsieur doit semblé nettement plus sexy au vulgum pecus.

    Mais attendez que je me filme un dimanche en mode migraine....

    mh, (Sacrée..)

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent