Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mh

  • Journal Macronique - dixième jour - Dans le club VIP des nuées il y a....

    Pin it!

    Un de mes patrons est manifestement persuadé de faire partie d’un groupuscule  d’”élus” un club VIP des nuées dont votre humble servante serait exclue .
    Il est à mon endroit, et à celui des humbles de mon espèce, généreux et condescendant.
    J’ai, un temps, été tenté de lui prouver ma “ valeur ” et me suis dit que j’aurais beau secouer l’arbre, il n’était pas près de tomber de son cocotier.
    Pour le départ festif d’une de ses brebis vers des avenirs radieux et plus près encore de ceux qui nous gouvernent, le discours un brin paternaliste qu’il nous tint dans un bar à vin de la capitale, fit rire un gentleman sud africain qui se trouvait là. En sortant de la salle le sieur à l’air cow- boy nous souhaita bien du courage.

    Lire la suite

  • Journal Macronique - neuvième jour - Les "tout neufs" et l'être suprême

    Pin it!

    Depuis l’investiture de monsieur “notre chef ”, l’agenda de l’Élysée n’est plus à jour.
    Ils nous font tout un baragouin sur le numérique et personne n’est fichu de mettre à jour l’agenda en ligne ???
    L’explication doit être ailleurs: depuis dimanche, notre nouvel “être suprême” réfléchit et le délégué à l’agenda sur la sellette, n’ose pas le déranger pour lui demander le programme; Il tremble, lui-aussi, à l’idée d’être remplacé, par un “tout neuf”.

    mh,

    http://www.elysee.fr/Agenda/index/1/agenda-de-m-le-president-de-la-republique-du-lundi-15-mai-au-dimanche-21-mai-2017

     

  • Journal Macronique - septième jour- Le sacre du printemps

    Pin it!

    L'agenda de l'Elysée (ma deuxième maison par la pensée ces jours-çi) est revenu !

    "dim 14 Mai 2017 10h00 Passation de pouvoir et cérémonie d'investiture"

    Il a fait que ça de la journée ?

    On pourrait peut-être arrêter avec ses conneries grandiloquentes ?

    Ils prennent un verre entre potes, s'échangent les clefs et c'est plié.

    J'ai entraperçu Bernadette et son tailleur bleu sur les sites d'infos et tout un tas de mecs en costumes, entourés par des militaires.

    Pendant le temps qu'ils se félicitaient d'être là, j'ai joué avec ma poulette, rangés le meuble à chaussures, me suis demandée pourquoi mon c et t semblait contrarié, et fait tourner une machine.

    En comparaison la journée de Madame et monsieur doit semblé nettement plus sexy au vulgum pecus.

    Mais attendez que je me filme un dimanche en mode migraine....

    mh, (Sacrée..)

  • De la compréhension de mh, moi quoi...

    Pin it!

    pantalon burda.jpgFinalement je ne suis pas persuadée  que les patrons japonais soient plus difficiles à comprendre que les patrons Burda.

    « Surfiler un grand bord de chaque parementure de poche (ce sera le bord intérieur). (J'aime bien la précision) Bâtir les parementures sur les bords de montage de deux fonds de poche, piquer leur bord intérieur. Recouper les extrémités qui dépassent. (AH BON  ????  Is veulent que je coupe les POCHES maintenant  que j'ai passé 8 ans à les faire ???? gnian gnian gnian).

    Lire la suite

  • Genèse: Famille en instance (2004)

    Pin it!

    famille,échographie,ovules,enceinte,attendre un enfantDans la famille E.I., il y a :

    - mh, tuite ans, en instance de devenir la nouvelle écriveuse des temps moderne et/ou la future gagnante du gros lot au loto national, mais qui se fait tellement peu d’illusion qu’il lui arrive le plus souvent de ne pas écrire et tout le temps de ne pas jouer.

    - Il y a le "c et t" tuite ans, en instance d’être DJ compositeur à la mode, mais comme « mh, «  ne supporte pas les musiques électroniques, l’échéance de son être au monde est repoussée à une date ultérieure,

    - Et il y a mademoiselle X, en instance d’être, dont les progrès technologiques nous ont révélé l’existence par le biais de quelques photographies mystérieuses ou l’humain lambda reconnaît nettement des pieds, des mains un profil, un corps minuscule qui s’avère être celui d’une fille.

    L’intérêt de la chose sera décuplé lorsque la mise au monde aidant, « si Dieu veut », comme dirait ma grand-mère de l’Est, tout ce monde cohabitera dans une inconnue félicitée familiale.

    L’idée de famille là (en tant que génitrice) n’est pas complètement dégoûtant pour mh, mais lui est parfaitement inconnu.

    Tout cela lui semble d’un incongru dont le commun des lecteurs n’a pas la pointe d’une idée. De là où elle se trouve, cette idée de famille (mon dieu pitié misère même à la troisième personne j’ai du mal) lui semble aussi étranger que le plongeon imminent dans la fosse grouillante d’une brousse sud américaine, bien fourmi en bestiaux de tout genre.

    Lire la suite

  • La ballade des pendus. (texte du 11 septembre 2001)

    Pin it!

    File:September_11_Photo_Montage.jpgLa folie c'est de penser que cela c'est passé. La folie c'est qu'ils ont rapproché le désastre de chacun. Ils l'ont mis tout près. Les faiseurs d'images du monde entier se trouvaient là pour que nous entrions dans l'intimité de la douleur, et de cela ils se sont servis.

    Même si la colère nous prenait à penser que d'autres n'avaient pas eu droit à l'exploration de leur mal et que, du coup, celui-ci nous avait paru plus lointain, ils avaient visé " juste ". Ils avaient atteint l'endroit où TOUTES les douleurs seraient comprises.


    " Frères humains qui après nous vivez ", cette phrase ne cesse de me trotter dans la tête.

    J'ai arrêté les paroles des transistors. Je sais que cela est arrivé et que cette douleur ils ont réussi à la rapprocher de moi, et la rapprochant, ils prennent le risque que les Hommes y réagissent avec sagesse.

    La détestation d'un système dont je profite, ne m'empêchera pas de penser à ceux là " Frères humains ", et tous les désastres me deviennent soudains plus proches, et celui-ci, désastre parmi les autres prend sa place.

    Qui suis-je, hors du temps, qui suis-je sur la roue même à me demander pourquoi je vis, et pourquoi ceux-là sont morts ?

    Vous les disparus, vous les souffrants, en tout temps et en tous lieux
    Me montreriez-vous ce qui en moi vous tue ?

    mh,

  • Mon grand-père faisait des cordes.

    Pin it!

    Mon grand-père faisait des cordes.

    Je me revois en train de tirer vers moi, de toutes mes forces un engin cruciforme en bois, et de le tourner sur lui-même. Le papi Solano au fond de la cour, et moi à l'autre bout, presque sur la route.

    Ce n’était pas des petites cordes  hein !

    Il était maigre, tout en muscles jusqu'à sa mort.

    En colère quasiment jusqu'au bout aussi.

     

    Lire la suite

  • En dansant

    Pin it!

    Parfois, je ne peux rien y faire,
    je danse
    je marque le rythme que je peux
    je danse
    jusqu'à la transe quand je m'y laisse prendre
    Je danse avec des gens avec des arbres avec l'air avec le soleil avec ma souris (sic)
    ma tête se balade,
    je ne peux imaginer l'effet que je fais à ceux qui me regarde,
    cela me devient parfaitement égal.
    J'aime l'idée de danser dans des endroits parfaitement inappropriés
    juste cette magie de l'instant.
    Il m'est impossible de décrire cela avec des mots,
    mais
    je sais que tout a un rythme

    que certains silences se dansent aussi.

    (c) mh,

  • Jour de viande… ou angoisse préhistorique.

    Pin it!

    b53935ae46f9bb6151c18ce2870f0593.jpg

    Vieille note quoi=>(Note du 16/09/09 mais c'est l'automne et j'ai pris froid...)

    Ce matin, vêtue de mes peaux de bêtes les plus fines et armée du gourdin habituellement dissimulé dans les fourrés qui masquent l'entrée de ma caverne, j'attends le visiteur annoncé par les signaux de fumées de ma voisine Argaoum. (sic)

    L'angoisse monte, il fait un froid de chien baltique, pourtant des gouttes de sueur perlent à mon front. Argaoum n'est pas experte en signaux de fumées (râle pas Argaoum, c'est vrai) mais ils avaient la consistance de ceux qui annoncent le redresseur d'impôts ou la meute de loups affamés.

    Si vous étiez attentif à mes propos et aux péripéties d'une vie de mh, vous vous demanderiez, pourquoi cette pauvre enfant revêt ses atours tannés de frais et courts coupés pour accueillir l'inconnu menaçant. Sachez, mesdames et messieurs, qu'en ces temps préhistoriques, lorsque vous êtes une fille seule à chasser le bison avec les copines, il faut savoir saisir l'occasion de confier les tâches les plus ardus au moindre dominant de l'espèce qui se présente. En ces temps obscurs, il y a moins de risques à agencer la déco de la caverne ou à cueillir des bais en vous faisant lutiner par Nestor- homme malin et végétarien- qu'à courir après les protéines.

    Lire la suite