Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

voitures

  • Journal Macronique - dixième jour - Dans le club VIP des nuées il y a....

    Pin it!

    Un de mes patrons est manifestement persuadé de faire partie d’un groupuscule  d’”élus” un club VIP des nuées dont votre humble servante serait exclue .
    Il est à mon endroit, et à celui des humbles de mon espèce, généreux et condescendant.
    J’ai, un temps, été tenté de lui prouver ma “ valeur ” et me suis dit que j’aurais beau secouer l’arbre, il n’était pas près de tomber de son cocotier.
    Pour le départ festif d’une de ses brebis vers des avenirs radieux et plus près encore de ceux qui nous gouvernent, le discours un brin paternaliste qu’il nous tint dans un bar à vin de la capitale, fit rire un gentleman sud africain qui se trouvait là. En sortant de la salle le sieur à l’air cow- boy nous souhaita bien du courage.

    Lire la suite

  • Partageons ?

    Pin it!

    Vu que je n’ai pas de voiture, je ne suis pas la plus mal placée pour parler du covoiturage ?

    Vu que j’habite à Paris, j’utilise mes pieds et les transports en commun, pour me déplacer.

    Je n’ai pas de voiture, pas non plus le permis de les conduire.

    Je me trouve donc bien dépourvue hors des villes.

    Je pourrais dresser une liste des conducteurs qui, au cours des années, m’ont déplacée gracieusement d’un lieu à l’autre. Je pourrais aussi dresser la liste de ceux qui l’ont fait avec un rien de mauvaise… grâce.

    Un jour, il y a une quinzaine d’années, j’ai dit en plaisantant à mes neveux qu’ils auraient sans doute un véhicule et les moyens de le conduire avant moi, aujourd’hui, ils conduisent avec un permis, et je me laisse conduire sans, donc.

    Si j’étais mauvaise, j’ajouterais que vu leur salaire ou leur mensualité d’étudiant, ils ne sont pas prêts de se payer le carrosse de leur rêve. Je fais sans doute fausse route, ce n’est plus de ces rêves qu’ils font, ils adoptent sans traumatisme, le covoiturage pour se déplacer d’un bout de la France à l’autre ou pour des parcours plus courts. En tante soucieuse, je leur conseillerais de choisir de préférence une femme conductrice, sachant que, statistiquement parlant, elles ont moins d’accidents que les hommes ! 

    C’est effrayant comme le temps file vite ; dans mon étudiant temps, je ne pensais même pas à cette solution pour me véhiculer à moindre coût. Si ce système existait, il était plus marginal, et beaucoup moins rassurant.

    Lire la suite

  • Liberté pour de rire avec José Garcia.

    Pin it!

    Zappant d’une chaine de TV à l’autre, je tombe dernièrement sur une interview de Jose Garcia, celui-là même de « la vérité si je mens 3 » dont il faut rire.

    N’ayant rien contre le garçon, et rien d’autre à faire (cerveau disponible) j’écoute.

    Je pense juste qu’avec sa grosse montre et ses bagues d’archevêque, il paye de sa personne pour la promo du film.

    Là où il m’agace un tantinet, c’est au moment où il met la liberté, la pauvre, sur le tapis, son absence, sa rareté parfois, et cite des exemples pour asseoir son discours.  Il aurait pu évoquer certaines limitations gravissimes, certains, pays, certains empêchements,  la pauvreté ou un truc qui ait un peu de gueule niveau liberté, non, le manque de liberté, là où il le blesse c’est niveau cigarette et t’iote voiture (c’est pour ça qu’il préfère l’hélicoptère d’ailleurs).

    Lire la suite

  • Les brûleurs mineurs de l’an neuf.

    Pin it!

    image-emeutes5.jpg‘tendez que je me réveille.
    Privez un mineur de conduire tant qu’il n’a pas remboursé la voiture qu’il a brûlée.
    Bon.
    Bon.
    Espérons qu’il n’en est brûlée qu’une.
    Espérons qu’il les aime assez, malgré tout, pour vouloir en conduire une, un jour.
    Espérons qu’il soit mineur…
    Espérons qu’on les retrouve
    Espérons qu’il...

    Question idiote, c’est ça que vous attendez vous de vot’président ?
    Un peu abasourdie par cette annonce, j’ai continué à siroter mon thé, sans lâcher ma tasse.
    Du genre :
    « Z’on vraiment rien d’autre à foutre. »
    Et j’ai zappé.

    mh,

    Variation sur le même thème