Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Journal Macronique

  • Paris papillons - Journal Macronique

    Finalement qu’est-ce qui est le plus important: notre prés à Versailles, qui fait sa roue, ou les 5 papillons que j’ai vu en revenant à pied de mon labeur quotidien ?

    Je penche pour les papillons. Un blanc et quelques colorés. Je n’ai pas été fichue de les prendre en photo alors que l’un d’eux s’était posé sur des feuilles mortes dans le jardin de la maison de retraite des prêtres, juste après la fondation Cartier, et juste avant les travaux pour le centre national du cinéma, qui sera bientôt là.

    5 Papillons sur le boulevard Raspail en 15 minutes de marche, et tous ceux que je n’ai pas vu.

    5 papillons qui me réajustent au réel.


    mh,

     

    L'image vient de.

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Parisienne. Française. Libre ? - Journal macronique

    Je ne sais pas qui sont les Français.
    Pourtant c’est ce que je suis :”Française”.
    J’ai l’impression d’être quelque chose que l’on peut faire tourner comme on veut, une toupie: une pichenette et je tombe, à droite, ou à gauche…
    Il pleut.
    Enfin.
    Nous allons respirer.
    Paris va respirer.
    Paris, le prix au m² de la ville où je vis.
    Je croyais. Je croyais que j’étais en démocratie. Je croyais vraiment que “par rapport à” que “regarde ceux-là là bas qui meurent”,que “Au moindre mot de travers” je vivais dans une démocratie.
    Je ne m’étais pas rendu compte, et c’est une évidence qui me cloue. Il ne suffit pas de vouloir être moi dans ce monde.
    Je suis, en quelque sorte, téléguidée,
    même si
    je tente de me mettre or des clous depuis si longtemps.
    même si
    je crois suivre des chemins détournés.
    Je ne m’imaginais pas écrire “mais alors nous serions si massivement sous le joug du vouloir, de l’intérêt des uns ou des autres ?”.

    Lire la suite

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Le dieu des dents - Journal macronique

    Lorsque je m’approche de mon pc, j’ai l’impression qu’à l’intérieur le monde tombe.
    Alors, je lis des livres*.
    En pleine “canicule”, après ma petite marche quotidienne pour me rendre sur mon lieu de travail j’ai cru voir de longues jeunes filles fines avec des cranes de pastèques, j’ai commencé à m’inquiéter un peu quand, prise de violents maux de tête, j’ai envié les ours polaires sur leur banquise molle et me suis demandée si j’allais réussir à revenir jusqu’à mon domicile sans l’aide des pompiers.
    Les maux de tête se sont calmés au petit matin et la température est redevenue normale plus tard.
    À la prochaine vague de chaleur, qui, au train où vont les choses et le climat, ne devrait plus tarder, je choisis l’angine : je ne sors plus qu’en vêtements trempés dans l’eau fraîche et ne marche presque plus: mon plaisir à pied de 20 minutes devenant trop vite un petit enfer.

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • La mairie de Paris est très polie - Journal Macronique.

    Très précautionneuse aussi avec les chauffeurs de véhicules encombrants et polluants. Il n’y a qu’à lire les panneaux d’affichage lumineux ornés de gentils messages à leur attention. Toutes les aimables propositions qui leur sont faites pour rouler propre.
    En période de canicule, on cherche même à éveiller la conscience citoyenne du chauffeur :
    “Fortes chaleurs, préférez les transports en commun”. Bref vous conviendrez que cette courtoisie affichée pour amadouer le conducteur pourrait un brin agacer le piéton, en l’occurrence la piétonne, qui traverse régulièrement une petite portion de la capitale et qui est toujours abasourdie par les manquements des gazeurs. Par la place aussi de goudron brûlant qui leur est accordé.
    Mais il faut ménager l’automobiliste.

    Lire la suite

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Les mots magiques - Journal macronique

    Qui de notre président ou du journal que je tente sous sa gouvernance possède un pouvoir “magique” ?
    Je doute que monsieur M. ait hérité du don de guérisseur d’écrouelles de ces royaux prédécesseurs encore que, dans les cas de guérisons inexpliquées, l’hypnose, même inconsciente fait des miracles. Quant-à ce “journal macronique”, il ne semble pas receler un vocable secret qui enchante  le lecteur, à moins que les enchantés  en question ne fussent très très discrets.
    Alors je me pose cette question qui ne manquera pas de passionner les foules: pourquoi suis-je guérie ?
    Où devrais-je aborder les choses autrement pour attirer le lecteur ?
    Si écrire guérit mes maux pourquoi me lire ne guérirait pas les vôtres ? Entourée de grigri, ne portant du vert qu’avec prudence, ne passant sous aucune échelle et ayant des formules pour conjurer les sorts mauvais, il n’est pas impossible que mes “protections” soient contagieuses.

    Lire la suite

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • En attendant - Journal Macronique

    " Nous savons, au moins depuis Gorgias, cité par Plutarque que la littérature est une supercherie, où "celui qui trompe est plus honnête que celui qui ne trompe pas, et celui qui se laisse tromper plus sage que celui qui ne se laisse pas tromper"; la littérature est, autrement dit, une supercherie consentie..."

    Javier Cercas, "Le point aveugle".

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Abrutis ? - Journal Macronique.

    pau,landes,delplanque,elvis et la vertu,abrutis,journal macronique

    "Les abrutis forment une grande famille, ils se reconnaissent sans avoir besoin de se renifler l'anus contrairement aux chiens, qui ont au moins mis en place un protocole d'évaluation."

    Frantz Delplanque: "Elvis et la vertu"

    mh, qui cite et rit.

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Comment réformer avec un peigne ? - Journal Macronique.

    - Moi, je crois que c’était voulu : on nous l’a fait choisir mignon ! Lance Eulalie.
    - Bien coiffé, aussi… Tu crois que cela faisait partie des critères ? demande Louise.
    - Quand tu vends quelque chose, il vaut mieux que l’emballage soit joli. Répond Eulalie
    - Sur l’emballage, il y avait juste écrit : « Programme  “…. Mignon, qui travaille bien à l’école…….” » Et au deuxième tour, il ne restait plus que  “ERADICATEUR DE NUISIBLES”, ajoute Janine.


    Janine, Louise, et Eulalie, se réunissent plusieurs fois par semaine dans un petit café parisien du XIVème, au coin de la rue Daguerre et de la rue Boulard.

    Lire la suite

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Consciente ? - Journal Macronique.

    “…" D.H. Lawrence a dit que “la seule aristocratie, c’est la conscience”. On ne vit pas éternellement et la question est donc la suivante: à quel point est-on véritablement conscient ? C’est cela qui détermine la dimension de ce que l’on crèe.”
    *Interview de Jim Harrison dans le livre de Jean-Luc Bertini et Alexandre Thiltges: Amérique des écrivains en liberté.
    Et aussi là pour les curieux dans un (extrait) entretien avec Gary Snyder https://www.wildproject.org/journal/11-harrison-snyder

    Je ne sais pas pourquoi je commence la page de journal de ce jour par cette citation. Si, je sais, parce que j’ai trouvé cette phrase dans ce beau livre et que je l’ai  “entendue ”.
    Les mots sont de dangereuses petites choses qui dérobent plus de nous que ce que nous imaginons.

    Lire la suite

    Catégories : Journal Macronique 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent