Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Trève des confiseurs ou quand le moule fait le gateau: les Springerle

décembre_2009 005 [Résolution de l'écran].JPGAvant les bilans et autres mises en perspective de l’année en fin de course, je place la trêve des confiseurs.
Je me souviens avec délectation des gourmandises de noëls passés en Pyrénées, ou en Allemagne, de certains röstis de foies gras, d’extases gustatives consécutives aux dégustations d’alors. Jusqu’à des crème au beurre que nous finissions sans écœurement ni modération sur nos tartines le 26 au matin.
Parfois, j’ai peur de perdre ce plaisir de la fête. Je m’aperçois qu’en le perpétuant, même par tradition, ou pour que la ninette en goûte les douceurs, je suis à nouveau entraînée dans les plaisirs qu’il peut procurer.
Le wagon et lourd, l’organisation laisse, sans doute, à désirer. J’essaie cependant de construire quelque chose, qui a, je l’espère quelques choses à voir avec la fête, le plaisir de faire plaisir, et celui de perpétuer ce qu’avant nous d’autres ont transmis.

Aujourd'hui avec le ninette, nous avons fait des Springerles.

décembre_2009 003 [Résolution de l'écran].JPGTout est dans le moule et nous n’avions pas les traditionnels qui font des gâteaux magnifiques. Nous nous sommes quand même bien amusées. J’ai presque envie d’acquérir un de ces jours ces moules empreintes qui font des gâteaux comme des bijoux.
Voici la recette. 
200 grammes de sucre glace, (sucre normal dans le mixeur, pour le transformer très bien en sucre glace).
2 œufs
250 grammes de farine
1 pincée de bicarbonate de soude
1 à 2 cuillères à soupe de graine d’anis. (J’ai ajouté 5 gouttes d’huile essentielle de citron).
Abaissez la pâte ainsi obtenue sur 1 centimètre d’épaisseur. Farinez votre moule à Springerle, (si vous avez ça !) et agissez en conséquence.
Découpez votre pâte en carrés.
Parsemez une tôle beurrée de graine d’anis et rangez les carrés de pâtes.
Faire sécher plutôt que cuire au four préalablement chauffé. (120 à 130 degrés) durant 12 minutes, les Springerles doivent rester blancs.

Curieusement blancs mais absolument bons !

mh,

 

cookie_plate02.jpg

Catégories : Blog, Recettes sucrées 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent

Les commentaires sont fermés.