Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Festival de têtes à claques

Hier soir, j'ai écouté le discours de Monsieur Moubarak et me suis demandé s'il avait bien conscience qu'à causer comme ça à des gens très très en colère, il risquait de se voir raccourcir, d'au moins, une bonne tête.

Bon, sur une autre chaine y'avait not bon mait' qui causait.

Lui, il a été élu dé-mo-cra-ti-que-ment.

De ci de là, où le vent le pousse, et notre propre part de bétise faut croire, il a répondu à des questions en faisant des mimiques.

C'est à se demander s'il ne faudrait pas mettre juste des marionnettes, avec des poils, à la tête des différents pays de la planète.

C'est à se demander si ce n'est pas le cas.

C'est à se demander si les peuples qui sont si forts ensemble. ("el pueblo unido jamas sera vincido"), pourrait pas, beaucoup plus souvent, changer le scénario.. non la pièce... l'Histoire quoi !

Les révolutions, y'a pas à dire: ça rafraichît.

 

mh, et l'Histoire.

et l'argent,

et le pouvoir,

et les vendeurs d'armes

et les chercheurs de pétrole,

et le partage des eaux,

et l'arme atomique

 

...

Provocation

et à lire le point le courrier international.

 

Catégories : Devant mon thé, 1 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent

Commentaires

  • Révolution, c'est vite dit, Moubarak gênait, on l'a sans doute obligé à se lever du milieu. Le régime égyptien est encore en place, l'armée a ses pattes partout dans l'économie. Espérons que le courage des Egyptiens mènera à de vrais changements.

Les commentaires sont fermés.