Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fukushima, suite pas fin pas fin pas fin pas fin pas fin pas fin.............2

Pour changer et pour bien gacher votre soirée: un peu de lecture,

ici:

Pour les décennies à venir, la centrale de Fukushima va-t-elle rester une machine à produire de l’eau contaminée fuyant de partout ? Actuellement, seulement une partie de celle-ci est récupérée, pour être partiellement décontaminée avant d’être utilisée pour le refroidissement des réacteurs selon un circuit qui n’est pas fermé, en raison de fuites à des endroits encore à localiser ou bien connues et ne pouvant pas être arrêtées...

et ici:

« …Ce ne serait plus le scénario du pire mais le scénario de la fin, comme dirait l’ingénieur nucléaire Hiroaki Koide. Dans ce cas, les 264 tonnes de combustible, privés de refroidissement, prendraient feu et cet incendie imposerait une évacuation immédiate de la centrale sous peine de mort rapide de tout le personnel. A partir de cet abandon du site, les évènements s’enchaîneraient, sans qu’aucun homme ne puisse y faire quoi que ce soit : un à un, les systèmes de refroidissement des ex-réacteurs et des 6 piscines de refroidissement restantes tomberaient en panne, faute de maintenance. Les incendies de combustible, et peut-être des réactions nucléaires « promptes », sorte de micro-explosions atomiques, se succéderaient alors, mettant en jeu au final dans l’atmosphère plus de 2400 tonnes de combustible (Pour mémoire, Tchernobyl avait envoyé 50 tonnes de combustible dans les airs).


mh, qui ne fait que citer.

Catégories : Devant mon thé, 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent

Les commentaires sont fermés.