Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La valse.

Pin it!

camilleclaudel_valse.jpgmh, se regardait dans le miroir.
Elle scrutait les rides au coin de ses yeux.
Feu follet, évanescence d'humaine, elle se retrouvait à raconter une vie, devant tout le monde.
Elle ne savait plus si elle était celle-là ou celle-ci.
Je suis mh dans le miroir avec les rides au coin des yeux.
J'habite la tanière de mh, j'écris sur cet Ivanhoé qu'elle utilise.
Seule sous la musique, mes doigts caracolent sur les touches du clavier. Je trouverai toujours une douceur et une mélancolie obstinée à raconter des histoires.
Je voudrais plonger là. Là est un secret. Je voudrais m'installer dans la lumière orange.
mh seule sous la musique. mh, fourmi dans la fourmilière.
Je suis mh dans le miroir à la peau fragile, au pull noir, aux boucles d'oreilles dorées. La musique au-dessus, la lampe de bureau 1930.
Si je l'écris est-ce que vous me croirez ?

 

Une valse à l'endroit une valse à l'envers.
Dites-moi dans quels bras je danse.
Dites-moi s'il y a des bras et si je danse.


(c) mh,

Commentaires

  • Tant que tu écris, tu es vivante.

  • Tu es vraie.
    Tu es vraie.
    Tu es vraie.
    ...

Les commentaires sont fermés.