Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Biocarburant… Quoi j’ai dis un gros mot ?

 

diester.jpgUn jour, on vous dit que les biocarburants nous permettrons de remplacer le pétrole sans pour autant nuire à la couche d’ozone. Le lendemain vous apprenez que l’idée même de biocarburant est une horreur qui est en train de précipiter la famine dans le monde.

Alors lorsque l’on vous parle de biodiesel, vous vous demandez dans quel piège, vous allez encore tomber.

Puis vous lisez que ce biodiesel dont il s’agit, ce Diester®, est produit en France. Moindre mal. Notre pouvoir d’achat n’est pas au beau fixe, mais je ne pense pas que le gros des Français se laissera aisément affamer ; Il en va de sa réputation.

On ajoute aussi que pour chaque litre de Diester® élaboré, on fabrique simultanément 1.5 kg de protéines végétales (appelées tourteaux) utilisées pour nourrir les animaux d’élevage dans leurs rations. Ces tourteaux servent donc, in fine, à produire du lait, de la viande, des oeufs pour l’alimentation humaine.

N’ayant pas réussi à transformer toute ma petite famille en adepte du régime végétarien, même si l’intention y était, je ne peux que convenir de l’intérêt de la chose.

Si je précise que le biodiesel n’est pas le bioéthanol ! Le Diester ® n’est pas produit à partir de céréales (blé, mais) ou de betterave mais bel et bien à partir d’oléagineux que sont le colza et le tournesol.

Là vous êtes plus rassuré. Un doute subsiste encore, pourtant. Nous pensons tous à la voiture idéale qui roulera à l’air, (il paraît que ça existe déjà) ! nous devrons bien rouler à autre chose que le pétrole dont le prix ne va pas baisser, il ne faut pas rêver. Le vélo, certes, encore que je ne vois pas mes parents (vivants en pleine campagne) l’utiliser pour aller faire leurs courses. Il faudra donc un temps d’adaptation entre le pétrole et… ce carburant miracle qui aura les avantages sans présenter les gros inconvénients du pétrole. Si une société invente un carburant « vert », pourquoi pas. Le vélo ou la marche à pied sont plus « bio » mais qui est prêt à se passer complètement des modes de locomotion à moteur ?

Il vaut toujours mieux privilégier les transports en commun, le covoiturage, les transports parallèles sûr de petites distance pour les personnes qui en ont la possibilité ». Et pour les autres ? Il y a le Diester® de Proléa.

Mais veillions à n’abuser de rien qui puisse nuire à notre bonne vieille terre.





Article sponsorisé

 

Catégories : Articles sponsorisés 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent

Les commentaires sont fermés.