Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mh et la crise.

DSCN7348.JPG- Jorgue, et si je n’ai plus de travail ?
Jorgue a repris ses petites habitudes. Il gare son vélo dans l’entrée de l’immeuble où je vis aujourd'hui à quelques centaines de mètres du précédent.
Le C et T, ne veut pas m’avouer qu’il ne voit pas d’un très bon œil la réapparition de cette gravure de mode dans mon paysage, il râle :
- Tu lui diras qu’on ne doit rien mettre dans les parties communes de l’immeuble. Ni trottinette ni vélo, rien.
Bref. Je n’ai pas vérifié, mais je suis sûre que Jorgue l’a quand même garé en bas.
- Si tu n’as plus de travail ? Tu t’inscris aux Assedics enfin le nouveau nom que ça a maintenant.
- Le pôle emploi, je me suis renseignée. Mais s’il y a tellement de chômeurs qu’ils ne payent plus rien, ou bien, si l’argent ne valait plus rien, comment je ferais pour nourrir ma fille ?
- Je ne sais pas. Tu retournerais chez ta mère, ou chez celle du C et T
- Ah oui, c’est ça que tu penses toi aussi la campagne.
- Si c’est histoire de « nourrir » ta fille, il y a plus de tomates dans le jardin de ton père que dans le parc Montsouris.
- Oui mais le chauffage ? S’il n’y a plus de pétrole ?
- Tout en même temps ? Le chauffage, la nourriture ?
- Oui et aussi, comment je trouverais de la viande, des vêtements.  Et si Internet ne fonctionnait plus !!!

- Tu as eu une vision ou tu prépares un scénario-catastrophe ?
Jorgue boit du thé comme moi, du Lapsang Souchong. Ça non plus le C et T n’aime pas. Il se sert une autre tasse. Il prend une part de cake.
- S’il y en a qui ne change pas c’est lui.
- Qui ?
- Ton cake.
- La ninette est allergique aux œufs, je n’en faisais plus… pour les œufs il y aura toujours les poules il faudra en racheter…
- Des œufs ?
- Non des poules. Parfois j’aimerais avoir suffisamment d’argent pour acheter une maison avec un jardin à la campagne.
- Et tu feras un jardin, un poulailler, tu te chaufferas au bois comme dans ton enfance…
- Faudra bien.
- [Soupir de Jorgue]
- Tu n'es pas au courant de la crise ? Si on réfléchit un peu, si je perds mon travail, je n’aurais pas assez d’argent pour m’installer ailleurs, ni pour prendre le train ni pour…
- [ReSoupir de Jorgue]
- Finalement s’il n’y a pas de place sur le toit, on pourra toujours planter des patates et des tomates dans le square en face.
- [ReResoupir]
- Non ça va pas, on finira par se battre pour les cueillir…

mh,

Catégories : La lettre de mh 1 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent

Commentaires

  • Pourquoi se poser (et emm... Jorgue par la même occasion) tant de questions ? Ton feeling de magdalénienne (je cause de ces femmes préhistoriques qui hantaient les bois de Vic) aristocratisée devrait prendre le relais. Si tu sens que les marais parisiens (car ils reviendront, tu peux y croire) risquent de flétrir ta peau cavallèscisée (ha ! fallait qu'elle sorte celle-là! ), alors fais ton baluchon (le même que celui que tu avais quand tu es "montée à Paris", prend ta fille sous le bras, grimpe sur le porte bagages et file vers le SUD ... Dans nos contrées gersoises, ce n'est pas les ventres qui se plaignent le plus ... et vu le nombre de fermes abandonnées ..

Les commentaires sont fermés.