Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

réalité

  • mh, et son "non-moi"

    Je joue, je joue. Hâtivement modelée.

    Qu’est-ce que c’est : ne pas jouer à être soi-même ? Comment puis-je être tout cela que j’écris si je suis quelqu’un ? Défini, encadré enfermé dans les limites.

    Si je sais où je finis et où je commence.

    Qui suis-je ? Ma non-existence est une virtualité.

    Quand j’écris, je n’existe pas : « Non-moi ».

    Les autres parfois me délimitent, posent des mots sur ce que je suis. Et parfois je m’y reconnais.

    Ma principale qualité est de ne pas exister.

    C’est cela qui me fait sans limite.

    Ne pas être moi c’est être tout le reste.

    Cette sorte de trou noir qui absorbe tout ce qui passe à portée.

    La lettre de mh,: une interrogation sur ma réalité.

    mh,

    Catégories : La lettre de mh 1 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • La réalité ??????? Quelle direction ?

    Je suis juste une femme, une écrivaillonne, une maman, une formatrice.

    Je crois que j'essaie d'être juste. Et lorsque j'écris, d'écrire ce qui me semble juste.  Pile calé avec ce que je ressens ou ce que je souhaite écrire de vrai à un moment donné.

    Mais ce « juste » que je perçois, cette réalité, n'est qu'une de mes réalités.

    Voilà, là je ne sais pas si je dois parler de réalité ou de point de vue.

    Je vois cette réalité de tel point de vue. Je vois aujourd'hui la réalité de mon point de vue de femme, de mère qui vit avec un homme et une petite fille dans un quartier central de Paris, où elle a la chance de vivre mais pas vraiment les moyens de s'y sentir libre. Ou plutôt, pour être plus juste, où elle ne parvient pas à se donner les moyens de s'y sentir plus libre.

    Du moi-moi. Du moi-moi pour tacher d'être plus juste.

    La réalité, je ne la voyais pas de la même façon lorsque je n'avais pas la télévision. Je m'abêtis souvent avec plaisir et paresse, une fois que l'enfant est couchée. Avant l'enfant, avant la télé, je lisais chaque soir, longtemps, jusqu'à ce que mes yeux se ferment.  Je lis moins. Mon cerveau pense préparation des repas, et organisation à peu près correcte de cet endroit où je vis.

    C'est la réalité, la mienne maintenant.

    Lire la suite

    Catégories : Devant mon thé, 2 commentaires Imprimer Pin it! Lien permanent
  • Les fous, nous, fous...

    Alors que je tente de déméler le vrai du faux le fou du... reste. à prendre les mesures de mes limites, voilà ce que je lis.

    Je vous invite à faire de même. Pour démêler ou pas...

    mh, emmelée.

     

    De la crise grecque à Shutter Island

    Thérapie de choc et hallucinations

    C’est très désagréable cette impression : qu’il y a deux réalités. Ou bien une seule, mais que les manières de la comprendre sont si diamétralement opposées qu’on ne peut les embrasser ensemble sans avoir l’impression de devenir fou. La première "réalité" de la crise grecque nous montre un pays qui a joué avec le feu, un peu truqueur un peu menteur, et qui doit, maintenant que sonne l’heure de vérité, payer l’addition.

    Catégories : Devant mon thé, 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent
  • "Le black fout le bronx"ou...

    pub_-_realite.jpg... Radioactive la réalité ?

    Quand Lolo Parisot braille à la fuite des cerveaux américains parce que B. Obama limite à 500 000 dollars les revenus annuels globaux des patrons d’entreprises renfloués par l’état, on peut se demander si elle n’est pas tombée, dans une réalité qui nous échappe.
    Bref l’Obama œuvre, et la France fonde une partie de sa relance sur la création d’un nouvel EPR, « vitrine de la technologie française ».
    Sûre que nous ferons vitrine de la technologie de rebouchage des fuites radioactives dans le même temps.

    Lire la suite

    Catégories : Devant mon thé, 0 commentaire Imprimer Pin it! Lien permanent